J'aime mon quartier

4 idées pour mieux vivre dans son quartier en novembre

Avec le mois de novembre sont arrivés les plaids bien chauds, les chaussettes en laine et les après-midis au coin du feu. Mais cette atmosphère cocooning n’empêche pas un quartier de rester vivant et dynamique.

Choisir ses fruits et légumes avec son primeur, créer des groupements d’achat avec ses voisins, tester les différents pains de son boulanger, faire ses courses chez les commerçants de proximité plutôt qu’au supermarché…

Autant d’idées créatrices de liens et faisables, même en hiver. Voici comment mieux vivre son quartier en novembre !

#1 : Demander à son primeur de l’aide pour choisir ses fruits et légumes

On a beau être en novembre, impossible d’hiberner totalement : se nourrir est nécessaire. Quoi de mieux que de le faire chez les petits commerçants du voisinage ?! En plus de créer du lien avec les acteurs de votre quartier, vous pourrez en apprendre plus sur les produits de saison, comment les choisir et comment les conserver.

Pour démarrer à manger des produits de saison, voici le calendrier des fruits et légumes de saison.

Mieux vivre dans son quartier

#2 : Proposer à ses voisins des commandes groupées

Un hiver sans feu de cheminée, c’est tellement plus triste ! Mais commander du bois sans encombrer sa cave ou son jardin, cela peut s’avérer très compliqué. C’est pourquoi gérer des commandes groupées avec ses voisins peut s’avérer une très bonne idée.

Le groupement d’achat peut être bien pour du bois, mais aussi pour des produits consommables. Découvrez l’exemple de ces familles de Champigné-Saint-Hilaire, qui ont créé un groupement d’achat pour les produits bio. Economies garanties !

Novembre mieux vivre quartier

#3 : Je découvre tous les pains de mon boulanger

Baguette blanche, tradition, croquise, boule aux trois céréales… Il y en a pour tous les goûts chez votre boulanger, qui décline avec talent son savoir-faire. Chacun sa préférence, que l’on achète à chaque fois.

Mais pourquoi pas profiter de ce mois de novembre pour changer les habitudes et tester des pains que vous n’avez encore jamais acheté ? Et qui sait, vous trouverez peut-être votre nouveau coup de coeur !

Pour en savoir plus sur cet aliment du quotidien, lisez l’article de l’Observatoire du Pain répertoriant tous les types de pain.

CHanger les habitudes et découvrir de nouveaux produits

#4 : Je privilégie les commerçants de proximité aux supermarchés

Faire ses courses chez les commerçants de proximité, c’est renforcer les liens entre commerçants et habitants dans un quartier.
C’est aussi préférer des produits plus locaux et sélectionnés avec soin par votre poissonnier, primeur, boulanger…

Cela peut aussi impliquer un acte impactant et responsable si ces commerçants font partie du réseau des super-héros du quotidien de DreamAct !

Acheter chez le primeur, le poissonnier, le boulanger

Vous avez aimé nos idées pour booster son mois de novembre ? Dites-nous laquelle est votre préférée !


Artisans, commerçants, associations, projets solidaires ou projets à ancrage local ? 

Menez une campagne de financement participatif sur Bulb in Town, plateforme dédiée au développement local des territoires !

Le financement participatif ?

  • C’est un financement pour des entreprises en création/reprise ou en développement.
  • Il permet également de vous faire connaître avant même de vous lancer, de développer votre base de futurs clients, de créer et mobiliser une réelle communauté d’ambassadeurs, de tester votre concept, d’assurer des pré-ventes ou même d’obtenir plus facilement un prêt bancaire classique !
  • Découvrez les nombreux avantages du financement par la foule et lancez-vous en quelques clics sur Bulb in Town : le développement d’entreprises à ancrage local, c’est notre spécialité !

Comment se lancer ?

Je lance mon projet en 2 minutes

  • Notre équipe projets vous répond sous 48 heures pour valider votre éligibilité et assure ensuite un coaching personnalisé pour maximiser vos chances de réussites !

Pour toutes questions : projets@bulbintown.com | 01 85 09 06 27

Facebook Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Check Also

Des macarons au vin en crowdfunding (Le Républicain)

Après avoir vécu dans plusieurs villes de France et d’Europe et travaillé pour de grands chefs patissiers, Lydie ...