Bulb in France

Richesses de nos terroirs : Portrait de La Couarde

Chaque campagne financée sur Bulb in Town, notre plate-forme de financement participatif, est l’occasion pour nous de découvrir ou redécouvrir les terroirs de notre pays. Et surtout, de rencontrer les femmes et les hommes qui y vivent et les font vivre. A l’occasion de la campagne de financement participatif de la Fromagerie du Pays Mothais, nous vous dévoilons les richesses de La Couarde, commune des Deux-Sèvres (79) qui soutient le projet avec grande conviction depuis le début.

Pont muletier à La Couarde

Pont muletier dans la vallée du Lambon

 

Une jeune commune au patrimoine culturel riche

Avis à tous les amoureux d’histoire : nul besoin de chercher des traces de La Couarde avant 1890. La commune s’appelait jusqu’alors Goux. Cette année-là, le président Sadi Carnot signait un décret en date du 15 décembre instituant ce nouveau nom, reconnaissant ainsi que La Couarde était devenue le centre d’activité de la commune.

Situé à mi-chemin entre Melle et Saint-Maixent-l’Ecole, le village de 280 habitants peut se targuer de compter l’un des derniers temples protestants ayant été construit sur fonds public avant la séparation de l’Eglise et de l’Etat en 1905. Cette terre historiquement protestante a ainsi été choisie pour accueillir le siège de la Maison du Protestantisme Poitevin, association défendant l’esprit protestant de la région sous un angle culturel.

L’info en +. La Couarde accueille ainsi un centre de ressources et de généalogie protestante abritant une collection de plus de 2000 références. Des personnes du monde entier à la recherche de leurs ancêtres viennent ainsi consulter les précieux registres manuscrits laissés par le Pasteur Jean Rivierre. Le Centre est d’ailleurs l’unique structure disposant des droits de reproduction du « Dictionnaire des familles protestantes du Poitou » du pasteur.

De nombreux lavoirs et ponts muletiers jalonnent de multiples chemins de randonnée à travers la forêt de l’Hermitain et dans la vallée du Lambon. Des actions de restauration sont régulièrement entreprises afin de sauvegarder ce petit patrimoine à l’image des lavoirs de Mareuil et Fonchâtré inaugurés le 1er juillet 2016.

Faire vivre la commune : une priorité

Différentes entreprises, de tout secteur, sont présentes à La Couarde. Outre les exploitations agricoles, la commune compte notamment une menuiserie, une entreprise spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de piquets en bois de châtaigner et autres éléments de clôtures ou encore une productrice de laine mohair.

Mais le bourg est aussi un pôle de loisirs attractif, en témoignent les nombreux groupes que la Maison Peleboise accueille. La salle, qui peut être louée pour des évènements privés, dispose en effet de 39 couchages utilisés 60% des jours par an. Outre l’accueil de convives venus assister à des anniversaires ou mariages, il n’est pas rare de rencontre des archéologues ou des groupes d’étudiants d’écoles forestières dans ce lieu calme et arboré. De même la Fête des Champignons, qui accueille chaque année entre 1500 et 2000 personnes autour d’expositions, de ciné-rencontres ou encore d’un marché de produits locaux, participe au rayonnement de la paisible cité.

Il faut éviter qu’un village comme celui-ci devienne un village dortoir à cause du déplacement des centres d’intérêts de la population.

Philippe Caclin

Les élus municipaux ne manquent pas d’idée afin de préserver le précieux dynamisme de ce petit village des Deux-Sèvres : préparation d’un évènement pour le 22 Mars prochain à l’occasion de la journée mondiale de l’eau, mise en place d’un service de troc de livres…

Si Philippe Caclin, maire de La Couarde, met autant de cœur à l’ouvrage, c’est qu’il est tombé amoureux de ce bourg loin de ses Vosges natales. C’est donc tout naturellement qu’il a souhaité s’engager en politique au service de la Couarde, d’abord en tant que conseiller municipal en 1995 puis en tant que maire depuis 2008. Ce retraité, auparavant salarié d’une grande entreprise, aime la proximité qu’il entretient avec la population locale. Il ne relâche jamais ses efforts pour développer promouvoir et développer son territoire en tant que maire d’une part mais aussi en tant que vice-président de la Communauté de communes en charge du développement économique. Le dernier exemple en date : la Fromagerie du Pays Mothais.

La Couarde aux côtés de la Fromagerie du Pays Mothais

En évoquant la fermeture de la laiterie de Bougon le 31 Mars 2014 suite à la décision de la Coopérative Laitière à laquelle elle appartenait, le mot « traumastisme » est prononcé par Philippe Caclin. Une trentaine d’emplois avaient alors été supprimés, encourageant certains anciens salariés à se regrouper pour créer une SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif) afin de relancer la production du chèvre-boîte et autres fromages locaux : la Fromagerie du Pays Mothais. Dès 2014, Philippe Caclin s’était engagé à leur côtés en devant secrétaire de l’association qui avait été créée, « Les Amis de Bougon », et en participant à de multiples manifestations en arborant son écharpe de maire.

« Je souhaite que le projet se réalise car ce sera la concrétisation d’un effort et d’une volonté énorme de la part de ce groupe tout à fait capable d’arriver à développer cette activité »

 Philippe Caclin

Aujourd’hui, l’ensemble des élus municipaux soutiennent avec grande conviction la campagne de financement participatif locale lancée par la Fromagerie du Pays Mothais. Si vous souhaitez vous engager à ses côtés pour aider à la création d’emplois et à la sauvegarde de savoir-faire, cliquez sur le bouton bleu juste en dessous ou contactez-nous par email à delphine@bulbintown.com ou par téléphone au 01 85 09 06 22.

 Participer à la création d’emplois et à la sauvegarde d’un savoir-faire centenaire 


Artisans, commerçants, associations, projets solidaires ou projets à ancrage local ? 

Menez une campagne de financement participatif sur Bulb in Town, plateforme dédiée au développement local des territoires !

Le financement participatif ?

  • C’est un financement pour des entreprises en création/reprise ou en développement.
  • Il permet également de vous faire connaître avant même de vous lancer, de développer votre base de futurs clients, de créer et mobiliser une réelle communauté d’ambassadeurs, de tester votre concept, d’assurer des pré-ventes ou même d’obtenir plus facilement un prêt bancaire classique !
  • Découvrez les nombreux avantages du financement par la foule et lancez-vous en quelques clics sur Bulb in Town : le développement d’entreprises à ancrage local, c’est notre spécialité !

Comment se lancer ?

Je lance mon projet en 2 minutes

  • Notre équipe projets vous répond sous 48 heures pour valider votre éligibilité et assure ensuite un coaching personnalisé pour maximiser vos chances de réussites !

Pour toutes questions : projets@bulbintown.com | 01 85 09 06 27

Facebook Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Check Also

Portrait de Caroline Comte, éleveuse pour la Fromagerie du Pays Mothais

Caroline Comte, éleveuse pour la SCIC Fromagerie du Pays Mothais, partage l’amour qu’elle porte pour son métier et la ...