Non classé

[Décryptage] Territoires oubliés

« Il y avait encore une géographie de traverse pour peu qu’on lise les cartes, que l’on accepte le détour et force les passages. Loin des routes, il existait une France ombreuse protégée du vacarme, épargnée par l’aménagement qui est la pollution du mystère. Une campagne du silence, du sorbier et de la chouette effraie. » déclare Sylvain Tesson dans Sur les chemins noirs.

De nos jours le paysage entrepreneurial français est en plein essor. Pour accompagner cette dynamique, des initiatives gouvernementales comme la French Tech facilitent l’essor de ces startups et projets. Cependant tous les territoires ne sont pas soutenus à la même échelle en France ! Les métropoles labellisées de la French Tech créent de fortes disparités entre les territoires. Ainsi comment créer des écosystèmes dynamiques sur l’ensemble du territoire français ? Chez Tudigo nous mettons l’accent sur le développement des initiatives locales et nous souhaitons les accompagner dans leur croissance et leur changement d’échelle.

  1. La French Tech, une initiative dynamique qui néanmoins creuse des disparités entre les territoires

La “French Tech” regroupe l’ensemble des acteurs de l’entreprenariat français, sur le territoire national et à l’échelle internationale. On y compte les entrepreneurs, les investisseurs, les développeurs, les associations, les médias, les designers, etc. Au sein de la French Tech, ces acteurs s’engagent pour le rayonnement des startups françaises. Cette initiative est née en 2013, impulsée par l’Etat mais désormais portée et relayée par tous ses acteurs.

L’objectif étant de renforcer l’action publique en faveur du développement des jeunes pousses. La French Tech est liée avec le Ministère de l’économie et des finances, le ministère des affaires étrangères, le Commissariat Général à l’Investissement et ses partenaires sont la Caisse des dépôts, Bpifrance et Business France.

La French Tech dispose d’un accélérateur doté de 200 Millions d’euros et d’un fonds dédié à l’attractivité internationale doté de 15 M d’euros afin de financer les entreprises.

Le Label Métropoles French Tech reconnaît les villes les plus dynamiques en matière de croissance et d’entreprenariat. “Les acteurs des Métropoles French Tech ont construit un projet ambitieux dont la vision est portée par les entrepreneurs, pour les entrepreneurs afin de répondre au besoin de développement des écosystèmes.” Il existe aujourd’hui 13 métropoles ayant ce label d’Etat et elles bénéficient d’infrastructures propices au développement, d’acteurs publics et privés pour l’accompagnement, d’un réseau aux fortes retombées médiatiques.

Ainsi le dynamisme et le soutien de ces métropoles en faveur de l’innovation contraste avec les territoires oubliés français. Ces derniers ne profitent pas de la dynamique fédérée par l’écosystème labellisé, de ces points d’entrée facilitant l’accès aux services et financements de BpiFrance. Les territoires oubliés par ce « mapping » ne bénéficient pas du rayonnement international lié aux opérations d’attractivité de la French Tech. Ils n’attirent pas non plus les capitaux internationaux comme ces métropoles labellisées qui bénéficient du French Tech Ticket pour accueillir les entreprises naissantes étrangères à se développer en France.

Une étude de CB Insights du 2ème trimestre 2017 fait le constat très positif d’une année record pour les levées de fonds des startups de la French Tech avec plus de 335 opérations pour un montant total de 1,7 Mds d’euros levés. Néanmoins cette étude fait aussi le constat de la disparité géographique d’une part entre la capitale française et les autres métropoles labellisées ainsi qu’entre les métropoles labellisées et les territoires oubliés laissés pour compte.

Ainsi, qu’en est-il des entrepreneurs de ces territoires oubliés qui nécessitent plus que jamais un écosystème dynamique et un accompagnement solide ?

  1. Certains acteurs décident de s’engager dans le développement des territoires.

Certains acteurs travaillent au développement des territoires. C’est le cas de Simplon.co qui est un réseau de “fabriques” autrement dit d’écoles qui centré sur le numérique qui propose des formations diplômantes de développeurs web ou mobile, intégrateur, datartisan, etc. Ces formations améliorent l’employabilité des formés et leur donne même la possibilité de lancer leur propre projet entrepreneurial. Les formations Simplon rejoignent l’intérêt général et les principes de l’économie sociale et solidaire. Cependant même avec l’agrément ESS, Frédéric Bardeau déclare que les acteurs historiques du secteur sont “debout sur les freins” et il n’attendait pas de changements structurels du vote de la loi sur l’ESS qui plaçait pourtant le renforcement des politiques de développement local durable en son centre.

Par ailleurs il existe des réseaux d’accompagnements de projets tels que France Active qui se revendique donner “aux entrepreneurs engagés les moyens d’agir sur leur territoire” ou bien Réseau Entreprendre qui a pour objectif “la création de PME et d’ETI sur les territoires” et qui a prêté 22 millions d’euros en 2016 soit 30 000 euros par projet en moyenne.

Certaines régions ou territoires disposent de leurs associations ou organismes favorisant l’investissement dans les PME ou startups locales. Ainsi on trouve par exemple en Savoie l’agence économique de la Savoie qui encourage les entreprises à se développer dans cette région. La Cordée déclare “Créer un écosystème de travail bienveillant, productif et convivial pour tous les porteurs de projet et travailleurs autonomes, créatifs et bigarrés.” et est présente à Lyon, Nantes, Annecy, Rennes.

  1. Chez Tudigo nous nous engageons à soutenir ces projets d’initiatives locales!

“Jusqu’ici, Simplon.co s’est financée grâce au sponsoring de grandes entreprises, au mécénat de fondations et au financement participatif (crowdfunding)” déclare Frédéric Bardeau.

Fort de ce constat, chez Tudigo nous sommes convaincus que le financement participatif est un outil de décentralisation qui permet de financer des projets hors des grandes métropoles.

L’exemple de 100pourcentcoton est éloquent en la matière. Cette entreprise du sud Ouest est spécialisée dans la vente en ligne de textiles en B2B (Groupon et Vente-Privée) ainsi que B2C via Amazon, Fnac.com, etc. Afin de mieux adresser sa demande elle souhaite développer son site internet et nécessite 45 000 euros. L’entreprise se tourne alors vers credit.fr pour trouver ces fonds. Le résultat de la campagne de financement est sans appel, 100pourcentcoton a été financée par 170 personnes ce qui a permis à l’entreprise d’améliorer sa notoriété et de surcroît sa visibilité puis de créer de la croissance et de l’emploi.

Chez Tudigo nous comptons les mêmes exemples de réussites ! Suite à l’implantation d’un hypermarché en 1989 dans la ville de Barcelonne-du-Gers (en Occitanie) la commune a vu tous les commerces de proximité disparaître à tour de rôle. Paradoxalement en 2015 Christophe, Patrick et Francis décident d’ouvrir une boucherie dans le village. Pour mener à bien leur projet ils se tournent vers Tudigo, ex Bulb in Town afin de préparer au mieux leur campagne. En seulement 45 jours ils collectent 13663 euros auprès des villageois !

Convaincus par la nécessité d’accompagner ces entrepreneurs parfois oubliés du paysage économique français, chez Tudigo nous avons accompagné de nombreux autres projets dans leur collecte participative de fonds comme la Biscuiterie Jeannette, la Fromagerie du Pays Mothais, Ty-vrac, et bien d’autres !

En somme, le financement participatif représente un soutien économique qui permet de recréer le lien social, de redonner de l’attractivité à ces territoires oubliés grâce à des retombées médiatiques et de bouche à oreille.

D’ailleurs Tudigo a récemment ouvert un bureau à Bordeaux pour être au plus proche de ces territoires à développer !

 

Conclusion : L’initiative de la French Tech a permis à de nombreux projets de bénéficier de retomber médiatique et d’accompagnement dans leur phase de croissance. Cependant face à cet entrain les territoires oubliés forment une diagonale du vide où les projets peinent à gagner en crédibilité et en retombée positives ! Nous sommes convaincus que le financement participatif est la solution pour ces initiatives locales. Grâce aux retombées médiatiques locales et nationales puis à l’accompagnement que nous offrons dans les campagnes de financement ces projets qui naissent loin des grandes agglomérations peuvent prospérer ! Chez Tudigo nous mettons le financement participatif au service de ces initiatives aux forts impacts sociaux afin de contribuer à l’harmonie du territoire français !

 

Cet article est co-écrit par ACOM et Tudigo

Et puisque s’entourer des bonnes personnes est indispensable pour tout entrepreneur, sachez que ACOM vous accompagne dans la gestion et le développement de vos projets : expertise comptable, conseil, audit, aide juridique et fiscale etc. Entreprenez en toute sérénité !


Artisans, commerçants, associations, projets solidaires ou projets à ancrage local ? 

Menez une campagne de financement participatif sur Bulb in Town, plateforme dédiée au développement local des territoires !

Le financement participatif ?

  • C’est un financement pour des entreprises en création/reprise ou en développement.
  • Il permet également de vous faire connaître avant même de vous lancer, de développer votre base de futurs clients, de créer et mobiliser une réelle communauté d’ambassadeurs, de tester votre concept, d’assurer des pré-ventes ou même d’obtenir plus facilement un prêt bancaire classique !
  • Découvrez les nombreux avantages du financement par la foule et lancez-vous en quelques clics sur Bulb in Town : le développement d’entreprises à ancrage local, c’est notre spécialité !

Comment se lancer ?

Je lance mon projet en 2 minutes

  • Notre équipe projets vous répond sous 48 heures pour valider votre éligibilité et assure ensuite un coaching personnalisé pour maximiser vos chances de réussites !

Pour toutes questions : projets@bulbintown.com | 01 85 09 06 27

Facebook Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Check Also

La mode responsable

  La mode responsable, le tournant majeur de la prochaine décennie dans le secteur textile ? Saviez vous que ...